Comment choisir ses bottes ?

Dès que les conditions climatiques deviennent humides et froides, il est important de s’équiper de bottes pour garder les pieds au sec et préserver leur chaleur. Il est recommandé d’utiliser en complément des chaussettes en matières synthétiques (polypropylène et/ou polyamide par exemple) qui garantissent chaleur et facilitent leur séchage. Attention, la botte est fortement déconseillée pour la pratique du dériveur.

Choisir ses bottes en fonction de sa pratique : Haut de page

Critères à prendre en compte pour le pratiquant occasionnel de croisière 


- Imperméabilité
- Adhérence
- Maintien
- Protection


Critères à prendre en compte pour le pratiquant régulier et intensif de croisière et/ou de régate


- Imperméabilité
- Adhérence
- Maintien
- Protection
- Souplesse
- Respirabilité

Les critères pour bien choisir : Haut de page

Adhérence
Semelle extérieure en caoutchouc rainurée ou striée (favorisant l’écoulement de l’eau) : elle empêche de glisser sur pont mouillé. Des canaux d’évacuation de l’eau rendent la botte davantage antidérapante.


Protection / Maintien
La surélévation et les renforts au talon, au-dessus du pied et coup de pied protègent des chocs avec l’accastillage de pont. Le serrage au mollet apporte un meilleur maintien.


Confort
Semelle intermédiaire en EVA. Semelle intérieure amovible avec voûte plantaire.
Doublure intérieure en polyester. Pour plus de confort, les bottes proposant une semelle alvéolée apportent un meilleur amorti. Une matière intérieure absorbante facilitera le séchage.
Une botte imperméable et respirante garantit l’imperméabilité tout en apportant légèreté, transfert de la transpiration et facilité de séchage.