Comment bien choisir son casque de vélo ?

Bien choisir son casque est essentiel pour être bien protégé. Découvrez ce qu'il faut faire et ne pas faire, et roulez en toute sérénité !

Quand changer son casque ? Haut de page

En cas de choc 

Il faut impérativement changer son casque lors du premier choc qu'il reçoit. Le casque est conçu pour protéger la tête d'un choc, et d'un seul. En tombant, même si le casque n'est apparemment pas abimé, il peut être fragilisé et fissuré à des endroits qui ne sont pas visibles. Rouler avec un casque qui a déjà reçu un choc peut être très dangereux car ne jouera plus son rôle protecteur. 

Détérioration visible 

Si vous constatez à l'œil nu la détérioration du casque (petites fissures, lanières qui s'arrachent, éléments qui se décollent…) il est très important de changer de casque. Seul un casque en bon état peut vous protéger efficacement. 

Après quelques années 

Selon votre pratique et le nombre de vos sorties, il est recommandé de changer de casque si celui-ci devient trop vieux, (à partir de 5 ans si l'état vous semble correct). Un casque trop vieux peut avoir des éléments et des matières qui vieillissent moins bien que d'autres, surtout si votre casque est rangé dans un endroit froid et/ou humide. 

Changement de discipline 

Si vous voulez abordez une discipline du vélo différente de ce que vous pratiquez déjà, vous aurez besoin d'un casque différent qui s'adaptera mieux à votre nouvelle pratique. (Exemple : passage du BMX au vélo freeride, passage du vélo route au VTT…) 

Autres raisons possibles 

De nombreuses autres raisons existent : tout simplement l'envie de changer, l'envie d'avoir un casque plus léger, plus design, plus aéré etc.

Quelle taille de casque choisir ? Haut de page

Taille des casques vélo et VTT

Les tailles de casques sont inscrites sous la forme « 53-56cm » qui correspond à la circonférence minimale et maximale de la tête. Afin de connaître votre taille, il suffit de mesurer son tour de tête : entourer sa tête au niveau du front, là ou elle est la plus large, avec un mètre flexible.

Tour de tête
Taille du casque
53-54cm 55-56cm 57-58cm 59-60cm 60cm et +
XS S M L XL

Choisir un casque enfant

Le choix d'un casque enfant passe avant tout par le bon choix de la taille. En effet les enfants grandissent vite et de nombreuses tailles existent. Vérifiez également qu'ils ont des trous d'aérations et qu'ils respectent la norme CE qui valide la qualité du casque.

Choisir un casque VTC/Vélo de ville

Les casques VTC et ville sont généralement relativement ronds et comprennent de nombreuses aérations. Vérifiez bien que vous pouvez laver le casque entièrement, ou du moins les parties intérieures détachables en mousse. Vérifiez les normes qui valident la qualité du produit (norme CE…)

Choisir un casque Vélo de route

Une fois la taille de votre tour de tête bien défini, il ne reste plus qu'à faire attention à certaines petites choses : la présence d'aérations, le mode de lavage du casque, les normes (norme CE qui valide la qualité), et éventuellement le poids du casque si vous en recherchez un très léger. Les casques de vélos de route sont généralement tous le plus légers possible, la plus grande différence tenant au design (forme aérodynamique et couleurs) de casque.

Choisir un casque VTT

Dans le cas d'une utilisation classique d'un VTT (randonnée, cross-country…) les casques ressemblent beaucoup à ceux de ville ou de route. Ils doivent avoir de nombreuses aérations, doivent être certifiés (normes) et relativement légers. Les casques VTT peuvent avoir de petites visières, qui préviennent de la pluie (éventuellement du soleil) ou de la projection de boue.

Choisir un casque VTT Freeride

Si vous faites du VTT très engagé, avec des sauts, de la descente en montagne etc… Il est très important aussi bien pour un débutant que pour un expert d'avoir un casque. Le casque intégral (type motocross, mais en plus léger) est très intéressant car protège vraiment toute la tête en cas de chute, mâchoire comprise. Les chutes dans ces disciplines peuvent être très graves et très violentes, d'où l'importance d'un tel casque.

Choisir un casque BMX

Il existe deux types de casques possibles : le casque intégral (type motocross qui protège absolument toute la tête) et le casque en « bol » qui comme son nom l'indique a l'apparence d'un bol. Le casque intégral protège plus mais peut être aussi plus gênant (poids, visibilité…). Il est généralement utilisé par les pratiquants de « BMX race » (courses). Le casque « bol » est plus utilisé par les autres sports du BMX (ville, skate-park…).

Voir les modèles de casques :

Bien mettre son casque Haut de page

Le casque doit bien envelopper la tête et il ne doit pas y avoir d'espaces libres et de jeu entre les deux. Il doit être bien droit et recouvrir à la fois le haut du front (quelques centimètres au dessus des sourcils) et l'arrière de la tête. En cas de choc en arrière seul le casque doit pouvoir toucher le sol. 

La lanière ne doit ni être trop serrée (il faut pouvoir tourner la tête sans gêne) ni trop relâchée (aucune possibilité que la lanière passe au dessus du menton). Pour être sûr que le casque soit bien mis, tournez la tête de gauche à droite puis de haut en bas : Ni le casque ni la lanière ne doivent bouger ni vous gêner.

A ne pas faire Haut de page

Mettre son casque sans l'attacher

Mettre son casque sur la tête ne sert absolument à rien si vous ne l'attachez pas, cela peut même être éventuellement plus dangereux que de ne pas en avoir du tout. En cas de collision ou de chute votre tête ne sera absolument pas protégée.

Rouler sans casque

Même si le port du casque à vélo n'est pas obligatoire, cela est quand même très fortement recommandé. Une chute ou une collision, quelque soit votre pratique du vélo, peut arriver à n'importe qui, débutant ou expérimenté. Le casque est un élément de sécurité non négligeable et qui peut éviter de graves séquelles, et peut tout simplement vous sauver la vie. Pour n'importe quel trajet sur n'importe quelle route ou chemin, portez- le !

Avoir un casque trop grand ou mal serré

Un casque trop grand perd toute son efficacité. En effet, un éventuel choc ne sera pas réparti sur l'ensemble du casque et peut faire très mal. Un casque mal serré peut être très dangereux car peut étrangler la personne ou la blesser très gravement.

Utiliser le casque pour autre chose que le vélo

Un casque de vélo est conçu exclusivement pour la pratique du vélo. Il est interdit d'utiliser ces casques pour des sports mécaniques (moto par exemple). De même, le casque intégral du BMX ou VTT Freeride n'est absolument pas prévu et homologué pour de la moto, ou autre chose que le vélo.