Comment choisir son habillement ?

Bien s'habiller en voile habitable : Pour profiter pleinement de votre navigation, même dans des conditions difficiles, le plus important est de rester au sec. Votre tenue doit transférer le plus loin de la peau l'humidité liée à la transpiration qui procure cette sensation de froid, le tout en préservant la chaleur et en empêchant la pluie, les embruns et paquets de mer de pénétrer. C'est le système d'habillement par couches (1), (2), (3). Pour que le transfert (1), (2), (3) fonctionne, bannir l'utilisation de la laine et du coton qui absorbent et gardent l'humidité.

Système d'habillement par couches (1), (2), (3) Haut de page

Pour profiter pleinement de votre navigation, même dans des conditions difficiles, le plus important est de rester au sec.
Votre tenue doit transférer le plus loin de la peau l'humidité liée à la transpiration qui procure cette sensation de froid, le tout en préservant la chaleur et en empêchant la pluie, les embruns et paquets de mer de pénétrer.
C'est le système d’habillement par couches (1), (2), (3).
Pour que le transfert (1), (2), (3) fonctionne, bannir l’utilisation de la laine et du coton qui absorbent et gardent l’humidité.

 

Couche (1) : Transfert 

Les sous-vêtements constituent la couche de transfert se portant au plus près du corps, elle facilite l’évacuation de la transpiration.
Elle peut être portée seule par temps clément, ou complétée par une couche thermique (2), et/ou avec une couche de protection (3).
Les polos, shorts ou pantalons peuvent jouer ce rôle dès qu’ils sont en matières synthétiques (polyester ou polyamide par exemple). Certains produits protègent du soleil.

Couche (2) : Isolation 
Les polaires et gilets constituent la couche d’isolation qui permet de maintenir le corps à bonne température, tout en assurant le transfert de la transpiration vers l’extérieur. Certains gilets ou polaires sont aussi « coupe-vent», et/ou déperlants.
Plus le grammage du tissu sera important, plus il sera isolant.

Couche (3) : Protection 

Les vestes et salopettes constituent la couche de protection contre les éléments extérieurs (vent, pluie, embruns…). Plus l’indice en mm (millimètres) est important, plus votre veste sera imperméable. 
Pour plus de confort, optez pour un ensemble respirant (3), qui termine le processus de transfert et d’évacuation de la transpiration des couches (1) et (2). Plus l’indice RET (=Resistance Evaporative Transfert) est bas, plus votre ensemble sera respirant.

- RET* entre 0 et 6 : excellent
- RET* entre 6 et 13 : bon
- RET* au-delà de 13 : moyen.
(*RET : Resistance Evaporative Transfert)

Les cabans Haut de page

Le caban est né sous le Second Empire et servait à protéger les marins du froid et de l'humidité pendant les longues heures de quart passées immobiles sur le pont du bateau.

Le boutonnage inversable droite ou gauche permettait de se protéger du vent quelle que soit sa direction. S’il n’est plus inversable, le boutonnage décalé a été conservé sur les modèles actuels car c’est le signe distinctif d’un caban. Il fait aujourd'hui partie de la panoplie du marin et se porte aussi bien sur un bateau qu'en ville.

Le caban étant conçu pour la pratique occasionnelle de la voile, il résiste à l'eau salée grâce à un traitement stoppant le phénomène d'hydrolyse qui altère les enductions standards. Le caban permet également l'évacuation de la vapeur d'eau générée par le corps (RET<12). Sa fabrication lui confère une très bonne isolation thermique grâce à sa doublure isolante.

Les cirés Haut de page

Les gens de mer, les pêcheurs, ont toujours eu besoin de vêtements imperméables pour affonter le mauvais temps. D’abord ce furent des manteaux en gros drap huilé puis des cirés en tissu enduit souvent de couleur jaune. La coupe doit être large car elle est portée au dessus des vêtements. La tenue complète comporte un pantalon, des moufles, et un suroît, capuche recouvrant le cou.

Le ciré est déperlant, il bénéficie d’un traitement spécifique permettant à l'eau de glisser sur le tissu. Il protège du vent, en activité comme au repos, il est 100% imperméable et respirant et sèche rapidement.

Les vestes Haut de page

Il existe plusieurs façon de naviguer, une bonne veste va être une veste adaptée à l'usage du pratiquant : de la petite balade en mer jusqu'à la navigation hauturière, des conditions météos estivales jusqu'aux tempêtes du large.


Le navigateur côtier par temps clément.
C'est un pratiquant qui fait de petites navigations, qui ne va pas passer de nuit en mer et retourne au port tous les soirs. Il a besoin d'une veste imperméable et légèrement respirante qui va le protéger de la pluie et du vent.  Ce sont des vestes avec un col arrivant sous le menton et une capuche à réglage simple. Ces vestessont aussi appréciées des non-pratiquants qui cherchent une veste imperméable d'appoint légère au look marin.

 

Le navigateur en croisière semi-hauturière. 
C'est un pratiquant qui fait de la régate ou du cabotage le long des côtes parfois par mauvais temps, il pratique une navigation itinérante jamais très loin d'un abris. Il a besoin d'être au sec même par temps pluvieux donc l'imperméabilité est importante, il a aussi besoin d'une veste plus respirante car pas question de transpirer à l'intérieur de sa veste. Les vestes ont un col plus haut et possèdent des doubles manchons pour empêcher l'eau de rentrer par les manches, par exemple quand on hisse une voile sous la pluie. Les capuches sont aussi plus élaborées avec 2 positions de réglage. 

Le navigateur hauturier 
C'est un utilisateur qui va pratiquer une navigation par tout temps. Il va faire de la régate intensive ou des traversées sur plusieurs jours, traverser l'Atlantique... 
Sa veste est mise à rude épreuve et il a vraiment besoin d'une imperméabilité très forte, de la respirabilité et de la déperlance. Les vestes ont un col très haut, des doubles manchons et une jupe d'isolation pour empêcher les entrées d'eau et retenir la chaleur. Les capuches sont plus élaborées avec 3 positions de réglage.

Les salopettes Haut de page

Faciles d'utilisation, les salopettes sont imperméables en cas d'averse ou d'orage. Le traitement du tissu empêche l'eau de pénétrer le vêtement afin de rester au sec. Elles sont conçues pour les pratiquants réguliers de la voile habitable en croisière semi-hauturière ou en régate.