Comment bien choisir son patin enfant ?

Si vous débutez en patin à glace, vous pouvez avoir quelques difficultés à comprendre certains termes techniques. Effectivement cette pratique possède un vocabulaire précis difficilement maîtrisable pour les non initiés. Ne vous en faites pas nous sommes là pour vous aider.

Choisir son patin loisir Haut de page

Votre enfant veut découvrir le patin en toute sécurité et confort ?

Pour s'initier à la pratique du patin à glace, nous vous conseillons de choisir un patin loisir équipé d'une structure rigide coquée pour assurer la protection du pied de votre enfant en toutes circonstances. Si votre enfant souhaite pratiquer en loisir, il est important que son patin dispose d'une structure articulée qui permettra ainsi de bien accompagner le mouvement du pied. Enfin, un patin comprenant un chausson et une languette avec des mousses anatomiques saura assurer le confort de votre enfant lors de ses sessions de patinage. 

Mieux comprendre vos patins à glace Haut de page

Vous trouverez ci-dessous les expressions qui correspondent à l'univers du patin à glace. 

Patin Loisir

• Structure articulée : La coque articulée du patin de loisir permet de bien maintenir votre pied tout en laissant une liberté de mouvement. Le chausson et la languette doublés avec des mousses anatomiques offrent plus de confort. De plus le collier de serrage et le strap permettent un excellent maintien de la cheville durant la pratique. 

Patin Artistique

• Lame : La lame est plus longue que sur les patins de hockey sur glace. Cela permet de patiner avec plus de stabilité mais moins de puissance. Elle dispose de pointes à l’avant qui permettent de réaliser des figures (pirouettes, sauts, etc).

• Le chausson : Partie où on place le pied. Il est renforcé au niveau de la malléole pour plus de confort. La coque sur le patin protège des coups. Le patin artistique comporte jusqu'à 7 œillets et 4 crochets afin d'offrir plus de liberté à la cheville pour prendre plus facilement des quarts lors des figures.

Position idéale

En position debout, le talon doit être bien collé et les orteils doivent toucher légèrement le bout du patin. Puis, par flexion des jambes, le pied recule et les orteils ne doivent plus toucher le bout du patin.