Comment bien choisir son skateboard ?

Pratiquer le skateboard demande une certaine maîtrise de son corps, de l'équilibre et de la persévérance. Pour rouler en toute sécurité, Il est primordial d'évoluer à son rythme sans vouloir sauter certaines étapes de l'apprentissage. Vous trouverez dans ce guide conseil toutes les informations nécessaires pour vous diriger vers le bon skateboard en fonction de votre âge et de votre niveau de glisse.

Le skateboard pour débuter Haut de page

Dès 4 ans, les enfants commencent à apprécier la pratique du skateboard, que ce soit assis ou debout.
Pour une glisse sécurisante, il est préférable de choisir un matériel conçu pour les débutants pour profiter au maximum des sensations procurées par cette planche à 4 roues. 
Pour garantir la sécurité de votre enfant, les skateboards de niveau découverte sont équipés d'un plateau large, de trucks solides pour ce niveau de pratique, de roues en plastique et de roulements à faible vitesse de rotation pour éviter les prises de vitesse excessives.

Le skateboard pour niveau intermédiaire Haut de page

Les fondements de la pratique, le freinage et les virages maîtrisés, vous pouvez désormais vous initier aux figures de base du skateboard.
A partir du moment où vous savez rouler correctement, il sera nécessaire de passer à un matériel plus résistant. Un skateboard destiné à des riders de niveau intermédiaire permettra ainsi de rentrer ses premiers "tricks" tels que le ollie, le 180° ou encore le shove-it...

Le skateboard pour plus de performances Haut de page

Vous maîtrisez désormais les figures essentielles : kickflip, heelflip, 180° front et back, pop shove-it, etc. Arrivé à ce niveau de pratique, il est important de passer sur un matériel adapté et suffisamment solide pour supporter les chocs infligés à votre board sur de gros gaps, ledges ou rails.

Il vous faudra donc passer sur un plateau plus large pour assurer de bonnes réceptions et plus de confort, des roulements ABEC 5 au minimum, des roues adaptées à votre type de pratique (voir lexique) ainsi que des trucks solides.
Avec ce type de matériel, vous pourrez désormais attaquer le park, les bowls, les rampes ou plus simplement le street, sans soucis.

Mieux comprendre votre skateboard Haut de page

Si vous débutez en skateboard, vous pouvez avoir quelques difficultés à comprendre certains termes techniques.

• Le Grip : Feuille ressemblant à du papier de verre qui permet d’avoir une bonne accroche pour réaliser certaines figures. C’est cette partie qui est responsable de l'usure rapide des chaussures.

• Les trucks : La liaison entre la planche et les roues. Ils sont généralement en aluminium. Le serrage du truck permet de déterminer sa façon de skater (rigide ou lâche).

• Le Deck (composition du plateau) : Il peut être composé d'érable canadien (le plus performant), d'un mixte entre érable canadien et autres bois ou encore d'autres bois.

• Le Deck (forme/shape du plateau) : On se réfère en premier lieu à sa largeur puis sa courbe et sa longueur. Les dimensions sont indiquées en pouces (1 pouce = 1" = 2,54 cm). 
L'avant de la planche est appelé le nose (l'anglais pour « nez ») et l'arrière de la planche se nomme le tail (du mot anglais signifiant « queue »).

• Les roulements : Il faut 8 roulements pour un skateboard (2 par roue).
Leur précision/fluidité sont classées selon la norme ABEC (de 1 à 9).
ABEC 1 : simple et peu précis, très abordable.
ABEC 3 : très bonne résistance mais confort et rapidité réduite.
ABEC 5 : le plus polyvalent, c’est le roulement classique pour le skateboard. 
ABEC 7 : très rapides et agréables à skater, idéal pour le déplacement.
ABEC 9 : extrêmement rapides, utilisés surtout pour la descente.
Pour une pratique « street » et skatepark, les roulements sont soumis à des chocs et des tensions sous tous les angles. La rapidité devient alors un facteur secondaire, dans ce cas on utilisera donc plutôt des ABEC 3 et 5.
Pour la rampe et le bowl, on pourra passer sur des roulements ABEC 7.

• La roue : En fonction de l’usage du skate, les roues auront des formes, dimensions et duretés différentes.

Dans le skate moderne on utilise généralement des roues avec une dureté qui varie entre 92A (plutôt tendre) jusqu’à des indices supérieurs à 101A (les plus dures). 
Roue dure : rapide et résistante, elle glisse mieux mais transmet beaucoup de vibrations. 
Roue plus molle : accroche et confort face aux aspérités du sol.
Le skate technique utilise beaucoup de figures qui se terminent en glissant : les roues dures seront un plus. En revanche le déplacement sera assez désagréable (vibrations, bruit...).
Des roues plus molles permettront de mieux rouler mais leur adhérence rendra plus difficile la réalisation de certaines figures (roues plus collantes)