Le jeu, les règles

Le football compte dix-sept « lois de jeu » régies par l'International Board. Elles s’appliquent tant sur un terrain privé qu’en finale de Coupe du monde. Pour l’essentiel, un match compte deux équipes de 11 joueurs qui s’opposent avec un ballon sur un terrain rectangulaire. L’équipe gagnante est celle qui marque le plus de buts sans utiliser les bras. L’équipement de base du joueur se compose d’un maillot, short, chaussettes, protèges tibia et chaussures.

Les règles de base du football Haut de page

Quelques lois clés du football :
L’arbitre : la décision de l’arbitre est sans appel. Il peut revenir sur sa décision tout de suite après l’incident, avant la reprise du jeu. Temps de jeu : un match de football se joue en deux périodes de 45 minutes séparés par un temps de pause de 10 à 15 minutes. À chaque période est ajoutée une prolongation correspondant aux arrêts de jeu pour remplacement ou blessure.

Ballon en jeu : Le ballon est hors du jeu quand il a entièrement franchi la ligne de but ou la ligne de touche, à terre ou en l’air. Il est en jeu lorsqu’il rebondit dans le terrain de jeu après avoir touché un montant de but, la barre transversale, un drapeau de coin ou même l’arbitre.

Les Buts : un but est marqué quand le ballon a entièrement franchi la ligne de but, entre les montants de but et sous la barre transversale, sous réserve qu’aucune infraction aux lois du jeu n’ait été commise. L’équipe qui a marqué le plus grand nombre de buts remporte la victoire. Quand les deux équipes marquent le même nombre de buts ou n’en marquent aucun, le match est déclaré nul.

Les Pénalités : un coup de pied de réparation (pénalty) est accordé quand une faute est commise par un joueur dans sa propre surface de réparation. Le ballon est placé sur le point de réparation. Le gardien de but reste sur sa ligne de but. Tous les autres joueurs se trouvent en dehors de la surface de réparation. Dès que le ballon a été botté, le ballon est en jeu. L’exécutant du penalty ne peut frapper à nouveau le ballon tant qu’il n’a pas été touché par un autre joueur.

Les remplacements : avant le match, chaque équipe peut nommer un certain nombre de remplaçants, dont le nombre varie en fonction des compétitions. Trois d’entre eux seulement peuvent intervenir dans le match, après accord de l’arbitre.

Les postes Haut de page

Le gardien de but 
C’est le seul joueur qui a le droit de toucher le ballon avec les mains. Il porte une tenue différente pour qu’on puisse le distinguer des autres joueurs. Son objectif : arrêter ou détourner les tirs adverses. Les joueurs qui occupent ce poste doivent être souples pour pouvoir récupérer les ballons dans les différents coins de la cage avec leurs mains ou leurs pieds.

les arrières latéraux
Ils sont postés sur les côtés de la défense et doivent empêcher les attaquants adverses de passer cette zone.

le « stoppeur » et le « libéro »
Le stoppeur marque l’avant centre adverse : il l’empêche de prendre le ballon et de progresser.
Le libéro est le dernier défenseur, il doit intervenir si un défenseur se fait éliminer par un attaquant.

les milieux défensifs
Ils sont chargés de récupérer le ballon et sont postés devant leur défense.

les milieux offensifs
Orientent le jeu et donnent les ballons aux attaquants.

le deuxième attaquant
Il est le soutien de l’avant centre : il tourne autour de l’avant centre pour jouer le second ballon.

l’avant centre
C’est le joueur le plus proche de l’avant centre : il doit marquer les buts.

les remplaçants
Les remplaçants doivent être prêts à remplacer leur coéquipier en cas de blessures, fatigue ou changement tactique.

L’arbitre : il veille à l’application de toutes les lois du jeu. Il dispose d’un sifflet et d’un jeu de cartons (rouge et jaune) pour sanctionner les joueurs s’il y a faute.

Vocabulaire Haut de page

Amorti : consiste à freiner le ballon pour en prendre le contrôle

Appel de balle : course effectuée par le joueur pour signifier qu’il attend le ballon

Banc de touche : Abris hors terrain où se trouvent les remplaçants des joueurs

Bicyclette ou ciseau : Tir où les deux jambes se croisent dans les airs

Carton jaune : 1er avertissement donné par l’arbitre

Carton rouge : expulsion du joueur

Corner : coup de pied de coin

Coup d’envoi : Manière de débuter chaque mi-temps et de reprendre la partie après chaque but marqué. Le ballon est mis ou remis en jeu à partir du point central.

Coup de pied arrêté : ensemble des reprises de jeu où le ballon est posé pour les effectuer (corner, coup franc…)

Coup du chapeau : lorsqu’un joueur marque trois buts dans le même match

Coup franc : coup de pied de pénalité accordé à une équipe par l’arbitre en cas d’infraction ou de faute commise par un joueur de l’autre équipe.

Dégagement : consiste à envoyer le ballon loin de sa zone de défense sous la pression de l’équipe adverse.

Dribble : désigne la conduite de la balle au pied

Effet : mouvement donné par le joueur au ballon pour modifier sa trajectoire

Faute : Infraction aux lois du football (exemple : lorsqu’un joueur fait un croche-pied)

Feinter : tromper l’adversaire en faisant semblant d’envoyer le ballon dans une direction puis en tirant dans l’autre.

Hors-Jeu : un joueur est dit hors-jeu, lorsqu’au départ du ballon, il se trouve plus près de la ligne de but adverse qu’à la fois le ballon et l’avant-dernier défenseur.

Lob : consiste à passer la balle par dessus l’adversaire

Lucarne : coin formé par l’angle poteau/ barre transversale

Penalty ou coup de pied de réparation : sanction donnée par l’arbitre lorsqu’une faute a été commise dans la surface de réparation.

Prolongations : temps de jeu ajouté à la fin d’un match qui se termine par une égalité, lorsque la compétition exige qu’il y ait un vainqueur.

Talonnade : tir effectué avec le talon

Tirs au but : si deux équipes sont à égalité à la fin des prolongations, elles doivent se départager par les tirs au but. Cinq joueurs de chaque équipe tirent à leur tour un penalty.