Casques

Casques de ski

Skip categories Skip categories
€6000 −30%
€4200
*Du 07/10/2022 et jusqu'à épuisement du stock
NOUVEAUTÉ
€12000 −25%
€9000
*Du ‪14/11/2022‬ au ‪13/01/2023‬
€10198 −16%
€8506
4.4/5 Sur la base de 1441 Évaluations recueillies en ligne et dans les magasins

Casque de ski : l’accessoire des amateurs de sports d’hiver responsables et soucieux de la mode


Il y a 20 ans à peine, le port d’un casque de ski, tant pour le ski que pour le snowboard, faisait l’objet de moqueries assez agaçantes. Toutefois, l’époque où les casques étaient considérés comme « pas cool » et superflus dans les sports d’hiver est révolue. Aujourd’hui, le casque fait partie des équipements de ski au même titre que les bâtons, les chaussures ou les vêtements d’hiver appropriés.


Casque de ski : l’équipement de sécurité indispensable pour des descentes et des randonnées à skis


Les traumatismes crâniens figurent sans aucun doute parmi les blessures les plus courantes dans les sports d’hiver. Une grande partie de ces blessures à la tête (85 %) pourrait néanmoins être évitée ou réduite par le port d’un casque de ski ou de snowboard.

Les casques utilisés pour les sports d’hiver doivent répondre à des normes aussi élevées que les casques de moto. Un bon casque de ski doit donc être conçu de manière à pouvoir amortir les conséquences d’un choc violent et à résister aux contraintes qui en résultent. Les casques modernes séduisent également par leur design et leurs couleurs cool, ce qui en fait non seulement un élément indispensable de l’équipement de sécurité personnelle, mais aussi un élément visuel qui attire l’attention.


Hardshell ou in-moulding ? Une question de matériau et de fabrication


Si, pendant longtemps, les casques de ski étaient exclusivement constitués d’une coque dure en plastique associée à un insert de protection qui était ensuite collé (modèles dits « hardshell »), il existe aujourd’hui des casques « fabriqués à partir d’un seul moule ». Avec ces casques "in-moulding", les coques extérieures et intérieures sont fermement soudées ensemble. Cependant, les deux variantes de casques diffèrent non seulement par leur processus de fabrication, mais aussi par les matériaux utilisés. Dans les casques à coque dure, la coque intérieure est généralement constituée d’une mousse EPS et la coque extérieure de carbone ou d’ABS. En revanche, les casques fabriqués par le processus de moulage par injection sont constitués de polycarbonate à l’extérieur et de polystyrène à l’intérieur.


HardshellIn-moulding
 Avantages  - Installations éventuelles d'un système de ventilation ou d'une grille de protection entre les coquilles
- Meilleure circulation de l'air
- Bon amortissement
 - Bon rapport qualité-prix
- Très robuste
- Poids léger
 Inconvénients - Plus cher
- Poids plus élevé
 - Mauvaise ventilation

Conseils d’achat : quel est le bon casque de ski ?


Lors de l’achat d’un (nouveau) casque de ski, vous devez bien évidemment tenir compte des aspects esthétiques. Mais encore, assurez-vous que le modèle s’avère bien adapté et qu’il réponde à tous les critères de sécurité pertinents. C’est la seule façon d’être sûr que le casque vous offre, à vous et à votre tête, une protection optimale contre les blessures.

Le marquage CE pour les casques de ski


Selon la directive européenne 1077, les casques de ski doivent répondre à un certain nombre de critères de sécurité avant d’être approuvés pour le marché européen. Une distinction se fait entre les classes de protection suivantes :

  • Les casques à coque intégrale (classe de protection A) couvrent toute la tête et vous offrent ainsi une protection maximale, même à grande vitesse. En outre, les modèles de la classe de protection A protègent non seulement la tête elle-même, mais aussi la zone autour des oreilles et des tempes. Les casques à coque intégrale conviennent donc parfaitement pour les coureurs de ski ayant une expérience pertinente des sports d’hiver.
  • Les casques à demi-coque (classe de protection B) n’enferment que la partie supérieure de la tête. Ils se montrent généralement plus légers que les casques intégraux et assurent également une plus grande liberté de mouvement. Cela explique leur grande popularité auprès des athlètes amateurs, notamment ceux qui découvrent les sports d’hiver. Les oreillettes amovibles procurent également un confort supplémentaire.

Un casque de ski de haute qualité doit absolument posséder un certificat CE. Avec le marquage CE, le fabricant garantit que le modèle concerné répond réellement aux critères de sécurité requis par la norme européenne. En fonction de la classe de protection, un casque doit se conformer à différentes exigences :

Critères Classe A Classe B
 Couverture  Zone complète de la tête, y compris les oreilles  Zone supérieure de la tête uniquement
 Absorption des chocs  Amortissement suffisant pour une chute simulée d’une hauteur de 3 m.  Amortissement suffisant pour une chute simulée d’une hauteur de 1,5 m.
 Pénétration  En cas d’impact d’une hauteur de 75 cm sur un objet pointu, celui-ci ne doit pas pénétrer dans la coquille.  En cas d’impact d’une hauteur de 37,5 cm sur un objet pointu, celui-ci ne doit pas pénétrer dans la coquille.



Bonne tenue ventilation suffisante


Qu’il s’agisse d’un casque intégral ou d’un casque demi-coque, il s’avère essentiel pour une protection fiable de la tête que le casque de ski ne puisse pas glisser. Il ne doit donc être ni trop serré ni trop lâche. À l’aide d’un ruban à mesurer, vous pouvez ainsi mesurer la circonférence de votre tête. Cela vous permet de déterminer la taille de casque qui vous convient en fonction des spécifications du fabricant.


Chez DECATHLON, vous pouvez également trouver différents modèles pour les femmes, les hommes et les enfants. En plus de l’ajustement, vous devez aussi accorder de l’importance à une bonne ventilation. En particulier, lorsque les températures printanières se montrent plus douces, un système de ventilation adéquat vaut son pesant d’or.


Casque de ski + lunettes de ski : la combinaison parfaite


Outre le risque de blessures dues à une chute, lorsque vous skiez, vous vous exposez également à diverses conditions météorologiques telles que le vent, le froid ou le soleil intense de la montagne. Comment résister à toutes les conditions météorologiques et garder une vision aussi claire que possible, même en cas de pluie, de neige ou de fort ensoleillement ? La réponse est simple : optez pour un casque de ski avec une visière intégrée ou procurez-vous une paire de lunettes de ski. Les deux options présentent des avantages et des inconvénients.

Les casques à visière se révèlent particulièrement pratiques à utiliser. Ils sont donc parfaits pour les skieurs qui veulent se limiter à l’essentiel en matière d’équipement. Les masques de ski séparés, en revanche, peuvent être adaptés explicitement aux conditions météorologiques et à la luminosité du moment. Ils vous offrent ainsi beaucoup plus de flexibilité et une meilleure protection que les casques à simple visière.

Toutefois, vous devez veiller à ce que votre casque de ski et vos lunettes de ski s’harmonisent parfaitement entre eux. En outre, l’espace entre le casque et les lunettes ne doit pas se montrer trop grand. Il est généralement conseillé d’acheter un casque et des lunettes de protection du même fabricant. De cette façon, vous pouvez être sûr que les deux accessoires vont vraiment ensemble.


☄☄☄

FAQ


Casque de ski vs casque de vélo : quelle est la différence ?


Nous vous déconseillons fortement de monter sur votre vélo avec un casque de ski ou de porter votre ancien casque de vélo sur les pistes. En effet, les casques de ski et les casques de vélo ont été conçus pour des domaines d’application et des plages de température complètement différents. Ils doivent donc répondre à des critères de sécurité différents. Les casques de ski, par exemple, sont en général moins bien ventilés et moins aptes à résister à une collision avec un trottoir. Les casques de vélo, par contre, ne sont pas conçus pour le contact direct avec la neige et les vitesses élevées du ski. Il est ainsi préférable d’acheter deux casques différents, spécialement adaptés au sport concerné.


Après combien d’années un casque de ski doit-il être remplacé ?


En général, plus un casque est porté, plus il est soumis à des contraintes et plus vite il devra être remplacé. Cependant, le type de fabrication et la qualité du matériau utilisé peuvent également influencer la durée de vie d’un casque de ski. Il faut donc toujours suivre les recommandations du fabricant. Avec un bon entretien, la plupart des casques de ski durent en moyenne de 3 à 5 ans.

En outre, vous devriez remplacer votre casque après chaque chute grave. C’est le seul moyen de s’assurer que le casque continuera à vous protéger efficacement contre les blessures à la tête à l’avenir. Gardez en tête que de nombreux dommages ou déformations du matériau ne se remarquent pas souvent de l’extérieur.


Que puis-je porter sous mon casque de ski ?


De nombreux modèles sont déjà équipés d’oreillettes amovibles de protection qui vous protègent non seulement des blessures, mais aussi du vent et du froid. On peut également (ou en plus) porter un bonnet de ski léger ou une cagoule sous le casque.


Dans quels domaines de sports d’hiver le port du casque de ski est-il obligatoire ?


Le port du casque de ski était jusqu’à présent volontaire dans la plupart des pays européens (dont l’Allemagne, la France et la Suisse). Cependant, certains États et/ou régions ont désormais rendu le casque obligatoire pour les amateurs de sports d’hiver.
En Autriche, par exemple, cela concerne le Salzburger Land, la Haute et la Basse Autriche, la Carinthie et la Styrie, le Burgenland et la région de Vienne. En Italie, en Pologne et en Slovaquie, par contre, seuls les enfants jusqu’à l’âge de 14/15 ou 16 ans doivent porter un casque.
En tout cas, indépendamment des réglementations légales, vous devriez toujours choisir de porter un casque de ski adapté pour votre propre protection. En particulier dans les descentes rapides et lorsque vous skiez en terrain ouvert. DECATHLON vous propose donc un large choix de casques de ski qui non seulement répondent à toutes les normes de sécurité actuelles, mais séduisent également par leur aspect et leur confort.

Il s'agit d'un cadeau? Laissez le choix Offrir une carte cadeau