Slackline

Slackline

Aide au choix
Comment choisir une slackline ?
Skip categories Skip categories
Skip filters
Filtres
Filtrer par prix
4.3/5 Sur la base de 77 Évaluations recueillies en ligne et dans les magasins

TOUJOURS RESTER EN ÉQUILIBRE AVEC LA SLACKLINE

La slackline consiste à se tenir en équilibre sur une bande de fibre synthétique extensible attachée entre deux points fixes, généralement des arbres autoportants. À la fois sport et loisir, elle nécessite bien évidemment de la coordination et de la concentration. Néanmoins, le relâchement se révèle surtout très amusant.


L'ÉQUILIBRE COMME NOUVELLE TENDANCE SPORTIVE

La slackline constitue une activité de loisir populaire lors des douces journées de printemps ou d’été. Toutefois, elle est également appréciée des surfeurs, des skieurs et des snowboarders. Sans oublier les alpinistes qui y voient une forme d’exercice relaxante. À proprement parler, le slacking est une variante de l’escalade et a été développé à l’origine par les grimpeurs du parc national de Yosemite.


Les avantages de cette pratique se montrent d’ailleurs évidents. D’une part, le fait de se tenir en équilibre sur la slackline entraîne notre concentration, notre coordination et notre sens de l’équilibre. D’autre part, ce sport améliore la tension du corps et renforce les muscles, notamment les muscles profonds. Voilà pourquoi les slacklines servent aujourd’hui comme équipement d’entraînement supplémentaire dans les salles de fitness.


LONGUEUR, HAUTEUR ET LARGEUR : LES PARAMÈTRES LES PLUS IMPORTANTS POUR LA SLACKLINE

Les slacklines modernes impressionnent par leur petite taille, leur faible poids et leur montage facile. En principe, vous pouvez vous mettre à cette activité partout, que ce soit dans votre jardin ou dans le parc du coin. Il existe cependant quelques paramètres de base qui peuvent influencer de manière significative les propriétés du slack :
Longueur : les slacklines existent en différentes longueurs, de 10 à plus de 30 m. Plus la ligne est longue, plus son niveau de difficulté est élevé. Les enfants, les débutants et les patients en rééducation ont généralement intérêt à utiliser une ligne plus courte, de 10 à 15 m. D’un autre côté, les slackliners confirmés préfèrent souvent une longueur de 20 à 30 m. Les slacklines plus longues, de plus de 30 m, se révèlent techniquement très exigeantes. Elles conviennent idéalement aux athlètes de compétition et aux slackliners ayant un niveau d’expérience et d’entraînement particulièrement élevé.
Largeur : l’équilibre sur une slackline très fine (2 à 2,5 cm) exige une coordination et un contrôle du corps presque parfaits. Vous devriez donc commencer votre carrière de slackleur avec une sangle plus large. Les rubans d’une longueur de 3,5 à 5 cm s’avèrent donc idéaux pour les débutants, les seniors et les enfants. Cependant, une ligne plus large se montre également très avantageuse pour la pratique de figures. Avec sa largeur de 25 mm, notre slackline 2,5 cm x 25 m jaune représente un véritable défi, même pour les slackliners avancés.
Tension : bien que la ligne doive toujours s’affaisser un peu lors du relâchement, la slackline peut être tendue à différents degrés en fonction de vos besoins. En règle générale, sa tension doit être d’environ 50-200 décanewtons (daN). Cela correspond à une tension moyenne. Par contre, pour plus de variété et une augmentation du niveau de difficulté, vous pouvez serrer ou desserrer la ligne en conséquence.
Hauteur : la distance de la slackline par rapport au sol a également une influence majeure sur le niveau de difficulté et de sécurité lors de la marche sur la ligne. Les débutants doivent donc toujours commencer à la hauteur la plus basse possible.


DE LA LOW-LINE A LA HIGH-LINE : LES DIFFÉRENTES VARIATION DE LA SLACKLINE

La slackline la plus connue constitue probablement la ligne dite basse ou classique. Comme son nom l’indique, il faut attacher la corde relativement bas et la tendre le plus possible. Pour les débutants, une ligne à hauteur de genou se montre idéale. Avec une pratique accrue, il s’avère possible d’augmenter la hauteur progressivement. Toutefois, en raison du manque de sécurité, cela doit se faire tout au plus à hauteur de saut, comme l’escalade de bloc. Les lignes classiques conviennent parfaitement pour les premiers pas et pour pratiquer des figures faciles telles que :
• La position assise sur la ligne ;
• Les positions croisées ;
• Ou les virages.


Une autre activité de loisir populaire consiste à maintenir l’équilibre ou à sauter sur la ligne de saut du même nom. La pré-tension y est d’au moins 200 daN, de sorte que la ligne s’affaisse très peu. En même temps, la pré-tension dure pré-étire la courroie. Cet "effet trampoline" rend possible les sauts et les sauts périlleux sur la slackline. En revanche, le Slackline Jump Koralle Neon de DECATHLON ne se destine pas aux débutants, malgré sa longueur de 15 m et sa largeur de 50 mm. Grâce à son élasticité, il se révèle parfait pour les sauts.


En outre, il existe d’autres formes de slacklines avec lesquelles les slackliners avancés peuvent tester leurs limites :
• La ligne de rodéo représente, pour ainsi dire, le pendant de la ligne de saut. Cela signifie qu’ici, le ruban est tendu de manière si lâche que les athlètes touchent presque le sol. Cette variante de la slackline se montre extrêmement exigeante et se pratique seulement par quelques slackliners.
• Longline : Si la ligne s’avère plus longue que 30 m, il s’agit d’une "longline", c’est-à-dire d’une slackline extra-longue. En règle générale, une palangre est tendue de manière relativement serrée. Ainsi, plus la ligne s’affaisse, plus il se révèle difficile de ne pas perdre l’équilibre. Marcher sur une telle palangre exige un haut degré de concentration. Cette pratique se montre donc tout aussi exigeante que l’entraînement avec une ligne de rodéo.
• Contrairement à la low-line classique, les high-lines se caractérisent par le fait qu’un saut se révèle impossible - du moins pas sans se blesser gravement. Pour cette raison, tout comme pour l’escalade, on utilise un dispositif de sécurité.
• Si une slackline ne s’avère pas tendue au-dessus du sol, mais plutôt au-dessus d’une rivière, par exemple, on l’appelle une ligne d’eau. Ici, les chutes présentent généralement moins de danger, à condition que l’eau se montre suffisamment profonde en tout point.


SLACKLINES POUR DÉBUTANTS, AVANCÉS ET PROS

Que vous soyez un "danseur de corde" expérimenté, un grimpeur sportif ou un débutant en slackline, chez DECATHLON, chacun trouvera la slackline qui correspond à son niveau d’expérience et à ses préférences personnelles. Profitez de notre gamme de slacklines en différentes longueurs, largeurs et couleurs.


☄☄☄

FAQ


Qu’est-ce que la slackline ?

La slackline est née dans les années 1980 comme un passe-temps pour les grimpeurs du parc national de Yosemite. Elle connaît un succès croissant depuis des années - également dans les parcs et jardins européens. Elle consiste en une chambre à air ou une sangle de différentes longueurs qui se fixe à deux points d’attache au moyen d’un cliquet.


Semblables aux funambules, les slackliners se balancent d’un bout à l’autre de la ligne. Ils peuvent aussi exécuter des figures ou des sauts impressionnants tout en effectuant du tricklining. La slackline cède légèrement sous le poids du slackleur. En conséquence, le degré de difficulté de la slackline augmente avec la longueur de la bande.


Que développe la slackline ?

La marche dynamique sur la slackline favorise la concentration et la coordination ainsi que le sens de l’équilibre. En même temps, elle permet d’entraîner les muscles des bras, des jambes, des fesses, du dos et des abdominaux. Toutefois, la pratique de la slackline au grand air constitue non seulement un excellent moyen de compenser l’école ou le travail au bureau, mais c’est aussi très amusant seul ou en groupe. Pour les grimpeurs et les boulders, l’entraînement avec la slackline représente également un contrepoids idéal aux sports en salle ou à l’escalade.


De quoi avez-vous besoin pour faire de la slackline ?

En plus d’une sangle de 25 à 50 mm de large et de 10 à 30 m de long, vous avez besoin d’un cliquet (ou d’une poulie) pour tendre la slackline. Avec des bretelles plus étroites, vous devez également porter des chaussures. Les chaussures de sport avec une semelle aussi fine que possible et peu de semelle (par exemple, les chaussures d’escalade ou de bloc) s’avèrent ainsi efficaces, car elles vous permettent de bien sentir la ligne. Si, en revanche, vous souhaitez vous équilibrer pieds nus sur cette dernière, il est préférable de choisir une sangle suffisamment large. Si vous prévoyez de tendre la slackline entre deux arbres, vous aurez également besoin d’un protecteur d’arbre pour protéger l’écorce des dommages.


Où la slackline est-elle autorisée ?

En principe, la slackline est autorisée dans tous les lieux publics, par exemple dans les parcs ou les espaces verts. Cependant, par respect pour vos semblables et par considération pour la nature, vous devez observer quelques principes de base. Pour protéger l’écorce de l’arbre, vous devez toujours utiliser un protecteur d’arbre spécial comme base pour la sangle. Veillez également à vous entraîner uniquement dans des endroits faciles à voir et peu fréquentés. De plus, abstenez-vous bien de tendre la slackline à travers des chemins, des pistes ou autres. Cela, afin d’éviter que d’autres personnes trébuchent sur celle-ci. Pour éviter les accidents, vous devez toujours garder la ligne tendue sous surveillance.


Slackline pour les débutants : comment apprendre à en faire ?

Pour faciliter au maximum l’entraînement sur la slackline, vous devez d’abord commencer par une ligne plus large et aussi courte que possible. Avec une longueur de 15 m, une largeur de 50 mm et un relief pour une tenue de pied particulièrement bonne, notre slackline verte classique de 15 m se révèle idéale pour vos premiers pas bancals.


Évitez alors de tendre la ligne trop haut au début (hauteur maximale des genoux). Cela permet non seulement de réduire la hauteur de la chute, mais aussi de faciliter l’ascension. Essayez de mettre le poids sur une jambe en premier et utilisez uniquement l’autre pour l’équilibre. Si vous avez un partenaire d’entraînement, vous pouvez également vous accrocher à son bras ou à ses épaules pour un meilleur équilibre. Si le fait de se tenir sur la ligne fonctionne, vous pouvez mettre prudemment un pied devant l’autre.


Évitez en outre de regarder vos orteils ou d’incliner vos pieds, car cela peut facilement vous déséquilibrer. Regardez plutôt vers l’avant et gardez la tête droite. Cependant, au début, vous devez vous concentrer sur la tenue de la position afin d’acquérir progressivement une sensation de la ligne. La bonne technique se montre donc plus importante que le simple fait d’avancer.

Il s'agit d'un cadeau? Laissez le choix Offrir une carte cadeau