PEUT-ON JOUER AU FOOT QUAND ON EST MALADE ?

Jouer au foot quand on a un rhume, la gorge irritée ou même de la fièvre, est-ce une bonne idée ? Suivez le guide pour savoir comment réagir face aux petites maladies.

Peut-on jouer au foot quand on est malade ?

À l’heure de vous rendre à l’entraînement ou alors que se profile un match important, vous vous sentez amoindri. Et pour cause, vous êtes malade ! Du rhume à la petite toux en passant par un mal de gorge intense ou même de la fièvre, peut-on et doit-on jouer au foot quand on est malade ? On vous livre les clefs pour savoir comment réagir face à ces maladies typiquement hivernales.

IDENTIFIEZ LA MALADIE

C’est un sujet sur lequel les joueurs de football ont entendu tout et son contraire. Peut-on taper la balle quand on est malade ? Certains estiment qu’il faut se rendre sur le terrain coûte que coûte pour combattre la maladie, quand d’autres préconisent un peu de repos pour revenir plus fort. Les deux positions se défendent, elle dépendent en fait d’un critère : la nature de la maladie qui vous atteint. Quand l’hiver pointe le bout de son nez, les petits rhumes, les maux de gorges et autre toux sont monnaie courante. 

Dans ces cas, il n’y a pas de contre-indication à la participation à un entraînement. “Aucun problème s’il s’agit d’un effort mesuré. Au contraire, jouer au foot peut même accélérer le processus de guérison par la l'élimination plus rapide des déchets de l'organisme” explique Thibaud Geerinckx, ostéopathe D.O. et joueur de football régulier. Evitez simplement les efforts trop intenses tels qu’une course de 60 mètres, des tacles à tout-va ou un excès d’engagement lors des duels !

Peut-on jouer au foot quand on est malade ?

FIÈVRES ET MALADIES INFLAMMATOIRES : LEVEZ LE PIED

Si ces petites maladies hivernales peuvent sembler anodines, elles ne le sont pas toutes. “J’ai souvent joué avec des petites maladies, j’étais un compétiteur ! Certaines fois je me sentais déjà mieux après l’entraînement, mais d’autres fois j’avais l’impression que mon état s’était aggravé et que mon corps ne répondait plus” avance Lorenzo, footballeur licencié pendant de nombreuses années. Face à certaines de ces maladies, il vaut mieux lever le pied et prendre un peu de repos.~ ~Si vous êtes atteint d’une grippe, d’une gastro ou de fièvre, abstenez vous de toute pratique sportive ! “Dans ces cas là, jouer au foot ne ferait qu’accélerer le processus inflammatoire. Pour votre corps ce serait deux combats à mener à la fois !” développe Thibaud Geerinckx. On ne peut que vous conseiller de dire à votre entraîneur que vous n’êtes pas à 100%, au risque de rater également le prochain entraînement ou le match suivant.

Peut-on jouer au foot quand on est malade ?

ÉCOUTER SON CORPS

Si vous ressentez des symptômes en dessous de votre ligne d’épaules (comme un mal de ventre accompagné de fièvre, des courbatures, une congestion bronchique...) mieux vaut donc ne pas fouler la pelouse. Car les risques sur votre corps existent. 

“Les fonctions respiratoires ne seront pas optimales, et la blessure musculaire peut vite arriver” prévient l’ostéopathe Thibaud Geerinckx. Gare aux crampes, à l'élongation ou à la déchirure musculaire !  Si en revanche vous souffrez d’un simple rhume ou d’une irritation de la gorge et que vous ne voulez pas rater l’entraînement, évitez de prendre froid et couvrez-vous avec des sous-couches et un cache-cou adaptés ! La règle d’or : écoutez votre corps ! “ Si l’organisme envoie des signaux de douleurs, c’est qu’il y a une raison. Ecoutez votre corps et n’allez pas à son encontre” conseille l’ostéopathe.

QUAND REPRENDRE LE CHEMIN DU TERRAIN APRÈS AVOIR ÉTÉ MALADE ?

Laissez le temps à votre organisme de se remettre de la maladie. Il n’y a pas de règle d’or, votre retour sur le terrain de foot va dépendre de la pathologie en question et de votre capacité de récupération. Il s’agit donc de s’écouter et cerner le bon moment pour revenir. N’oubliez pas, mieux vaut patienter quelques jours plutôt que de vous précipiter dans le vestiaire au premier signe d’accalmie de la maladie, surtout s’il s’agit d’une pathologie aigüe type grippe. Et reprenez progressivement ! En cas de doute ou de symptômes persistants, consultez votre médecin, lui seul pourra vous orienter sur la marche à suivre vers la guérison.

Quand est-ce que j'essaie de jouer ?

Liste non exhaustive des cas où l’on peut jouer au foot en étant malade : rhume, éternuements, gorge légèrement irritée ou douloureuse, maux de tête légers…

Liste non exhaustive des cas où il est déconseillé de jouer au foot en étant malade : fièvre, toux importante, maux de tête intenses, maux de ventre, frissons, courbatures, fatigue excessive, bronchite...

Peut-on jouer au foot quand on est malade ?