Le travail en longe est la base de l'apprentissage pour le cheval. Il est important de longer son cheval régulièrement afin d'abord de l'observer dans son fonctionnement général, de constater sa locomotion, analyser d'éventuelles faiblesses musculaires afin de les faire évoluer.Materiels, astuces : on vous dit tout ! 

LE MATERIEL

La longeElle mesure généralement 8 mètres et permet de faire évoluer le cheval sur un cercle de 18 à 20 m de diamètre. Elle doit être solide et offrir une bonne prise en main.

Le caveçonIl est possible d'utiliser à caveçon à la place de votre bridon habituel. La longe agit sur le chanfrein du cheval au niveau de la muserolle munies d’anneaux. Dans l’emploi d’enrênements, il n’y a pas d’interférences sur l’embouchure entre les actions de la longe et celles de l’enrênement.

L’alliance de morsElle permet de relier les deux anneaux du mors et possède un anneau 360°. Le point de fixation de la longe est centré entre les deux anneaux de l’embouchure.

La chambrièreElle est le prolongement de la main du longeur pour renforcer les indications de la voix. Elle doit être légère et équilibrée pour éviter la fatigue du poignet, assez longue pour toucher le cheval là où le longeur le souhaite tout en gardant ses distances de sécurité et sans perturber la régularité du travail.  

longe fouganza

QUELQUES PRÉCAUTIONS

Pour le longeur : - Porter des gants pour une bonne prise en main et éviter d’éventuelles brûlures avec des poulains ou des chevaux difficiles.- Ne jamais porter d’éperons pour ne pas s’accrocher les pieds.

Pour le cheval :- Lui protéger les membres avec guêtres et protège-boulets ou des bandes de polo, éventuellement des cloches.

LE CONTACT

Le cavalier établit avec le cheval un code correspondant généralement aux différentes allures, transitions montantes et descendantes. La voix est l’aide essentielle dont dispose le cavalier pour transmettre ses intentions au cheval.

La longe est le relais entre la bouche du cheval et la main du cavalier, à l’image de la rêne. La chambrière est recommandée, car elle assure le mouvement en avant. Le longeur devra utiliser un vocabulaire simple et adapté « au pas », « trooooottttter »… en jouant essentiellement sur l’intonation de sa voix (intonation énergique pour les transitions ascendantes, plus lente et posée pour les transitions descendantes).

cheval à la longe au trot

LA POSITION 

Le longeur est placé à la perpendiculaire du cheval, tenant la longe dans la main du côté où tourne le cheval (exemple : piste à main gauche, longe dans la main gauche et surplus en huit dans la main droite) et parcourt également un très petit cercle de 1 m de diamètre axé au centre de celui du cheval.

Le surplus de longe est tenu dans la main extérieure en huit de façon à ne pas faire de nœud autour de la main et à ne pas agir brutalement sur la bouche du cheval par à-coups au moment où elle se déplie pour donner du lest.

cavaliere en train de longer

UTILISATION

L'ensemble, cheval-longe-longeur-chambrière, forme un triangle, la longe est tenue comme une rêne, renforçant le maintien grâce à la fermeture de la pince pouce-index.

Le longeur veillera à ce que la longe reste constamment tendue, afin d’éviter chez le cheval une prise de longe (entraînant une brûlure dans le creux du pâturon, que le cavalier ne se prenne les pieds dedans et tombe, et enfin d’obtenir un meilleur contrôle car les informations sont mieux transmises).

cheval au trot en longe