CLUB DE RANDONNÉE : COMMENT CA MARCHE ?

Les clubs de marche populaire ont de nouveau le vent en poupe en Belgique. Sport accessible au plus grand nombre, la marche populaire se pratique aussi très facilement en groupe.

groupe de randonnée en pleine nature

Activité idéale contre le stress et pour garder la forme, facteur de cohésion sociale, les nombreux arguments positifs et l’implication annuelle de ses adeptes enthousiastes tordent aisément le cou aux clichés. Il suffit de suivre les flèches pour que s’ouvre à vous un nouvel univers.

« UNE BALADE EN FORÊT EST L’ACTIVITÉ PHYSIQUE LA PLUS SAINE QUI SOIT. »

Jean-Pierre Englebert, membre du club de marche populaire « Les Vaillants » à Seraing

« Je ne le répéterai jamais assez. Je marche depuis mes 5 ans. Il y a donc 52 ans déjà, j’accompagnais mes parents au club de marche. En Wallonie, nous avons la FFBMP (Fédération francophone belge de marches populaires) ou la fédération wallonne de la marche. Elle compte quelque 20000 membres et 173 clubs à Bruxelles et dans toute la Wallonie. Un millier de marches sont organisées chaque année.

Je suis membre du club « Les Vaillants à Seraing », un club de marche de la région liégeoise fondé par mes parents. Le lieu d’implantation du club, Seraing, une commune grisâtre située à quelques kilomètres du centre de Liège, n’est pas considéré comme un paradis pour les marcheurs. On y trouve pourtant pas mal de parcours boisés à différentes altitudes très agréables pour les marcheurs.

Le slogan de la FFBMP est « L’amitié par la marche ». Je ne suis donc jamais seul lors de mes randonnées et je rencontre souvent les mêmes personnes lors de différentes marches. Je me considère comme un marcheur épicurien. Nous visitons de temps à autre des brasseries et organisons fréquemment des dégustations de produits régionaux. Appartenir à un club me permet aussi d’être assuré et je ne dois pas chercher de parcours.

Par sympathie pour le mouvement, je participe souvent à des marches organisées par d’autres clubs, cela fait partie de l’esprit des marcheurs. Je puise mon énergie dans ce club, mais je lui en ai déjà consacré beaucoup. J’ai pris part à l’accrochage de bon nombre des flèches rouge et blanc dans les forêts wallonnes. Entre 1970 et 1981, je me suis impliqué dans l’élargissement du réseau GR en Wallonie et à Bruxelles. »~ 

Jean-Pierre Englebert, membre du club de marche populaire « Les Vaillants »

« UN JOUR SANS SORTIR EST UNE JOURNÉE NON VÉCUE. »

« Nous pratiquons la marche populaire depuis 15 ans, en général le dimanche. Nous profitons de la nature et de cette activité idéale pour nous vider l’esprit. Plus nous marchons, et plus nous discutons. Nous emmenons parfois notre appareil photo, nous partageons des instants simples.~La marche nous fait le plus grand bien et nous la recommandons à tous les couples. L’an dernier, j’ai été contrainte d’arrêter cette pratique pendant 2 mois, suite à un problème au pied.

Un jour sans sortir est une journée non vécue ! Et nous profitons des vacances pour nous adonner davantage à notre passion. La Moselle est notre destination préférée, nous l’avons déjà visitée 17 fois. Mais notre région regorge, elle aussi, d’endroits magnifiques : Aarschot, Itegem, Heist-op-den-Berg, Diest et certains coins de Maaseik avec ses chemins de caillebotis (zone marécageuse recouverte de chemins en rondins de bois) offrent des parcours de randonnée extrêmement agréables.

~Les plus beaux endroits pour marcher ne sont pas difficiles à trouver, il suffit de chercher sur Google ou d’explorer les villages voisins pour découvrir de splendides chemins. Nous participons aussi fréquemment à des balades organisées par des clubs de marche populaire. J’admire leur implication et la qualité de leur organisation. Ils créent non seulement des parcours originaux, mais ils se chargent aussi de tous les aspects pratiques liés à l’organisation.

Nous sommes à ce point passionnés que nous avons nous aussi créé notre propre réseau de marcheurs dans notre région avec le soutien de la commune. Nous habitons à Stevensweert, un îlot situé sur la Vieille Meuse au beau milieu d’une réserve naturelle. Pas moins de 700 marcheurs ont participé à nos randonnées l’an dernier et nous avons décidé conjointement avec le bourgmestre d’honorer le 1000e. »~ 

Nathalie Didden et John Teunissen marcheurs passionnés