UNE AVENTURE À 6 PATTES

Marine Pigneur (32 ans) est mordue par la randonnée.  Cette année, elle parcourt l’Europe à pied avec son husky « Helfy ».  En partant de Dinant, elles ont emprunté le camino vers  Saint-Jacques-de-Compostelle, avant de mettre le cap sur Rome  et l’Europe de l’Est. Marine suit surtout son intuition  et, plus que jamais, son chien. 

randonnée_avec_son_chien_trekking

Traverser l’Europe à pied pendant un an avec ton chien,  voilà un plan ambitieux. Comment en as-tu eu l’idée ?

« Quand Helfy est entrée dans ma vie, je me suis promis de l’emmener partout avec moi. Cela m’a obligée à réinventer  ma vie et ma façon de voyager, car les chiens ne sont pas  admis partout. Il y a deux étés, nous avons entrepris notre  toute première randonnée dans le massif du Mont Blanc.  J’avais tracé tout l’itinéraire en suivant les conseils de gens  du cru, mais ce fut plus difficile que prévu. En plein été, nous avons été surprises par la neige. Ce n’était pas tant un  problème pour Helfy, mais moi, je n’y étais pas préparée.  Ceci dit, malgré les ratages, ce fut une expérience magique  qui a ouvert la voie à d’autres aventures. L’été d’après, nous avons fait le GR20 en compagnie d’un ami et de son chien. On dit parfois qu’après le GR20, on peut tout faire. En tout cas, le GR20 m’a convaincue que nous étions prêtes à traverser l’Europe à pied pendant un an. »

trekking_avec_chien_europe

Est-ce que randonner avec son chien est plus sympa  en compagnie d’une autre personne ? 

« Ils m’ont beaucoup aidée, mais ce n’était pas toujours facile. Chaque randonneur a son propre rythme et on n’est jamais parfaitement synchronisés. On puise parfois loin dans ses réserves en randonnée. Mieux vaut donc choisir un partenaire qui sait relativiser. Je n’ai pas peur de partir seule avec Helfy cette année. Je trouve toujours des gens pour faire un bout de chemin avec moi, c’est un vrai bol d’air. Mais je n’ai pas besoin de passer des mois sur la route avec plusieurs personnes. » 

Est-ce qu’un trek pareil a renforcé le lien avec ton chien ? 

« Le GR20 nous a rapprochées. Nous sommes plus que jamais complices. Son comportement ne m’a jamais été aussi transparent qu’aujourd’hui. C’est le fruit d’un important travail. En l’éduquant, je ne l’ai jamais conditionnée à associer la récompense aux biscuits, mais plutôt à l’amitié et au respect. Notre lien est fondé sur la confiance. » ~Marine 

trekking_chien_lien_europe

Est-ce que n’importe quel chien serait capable  de faire une randonnée aussi longue ?

« Le niveau d’énergie d’un bulldog n’est pas comparable à celui d’un husky. Quand je marche 20 km, Helfy en comptabilise probablement 40, car elle ne cesse de faire des allers-retours en route. Heureusement, nous fatiguons toutes les deux à peu près  au même moment. En rando, il est important d’être connectées. Helfy marche toujours en tête pour que je puisse l’observer. Ainsi, je vois à temps quand il faut s’arrêter, que ce soit pour analyser la situation, soigner une blessure, ou pour renoncer. Si ça ne va pas, on arrête tout de suite. Il n’y a aucun problème à cela. »~ 

Quels accessoires pour chiens sont indispensables en randonnée ? 

« À moins qu’ils ne contribuent réellement à notre confort, je limite le nombre d’accessoires. Helfy dort sur un petit matelas de trekking, qui est aussi mon matelas de secours au cas où le  mien rendrait l’âme. Elle mange dans une gamelle pliable et a  sa propre serviette microfibre. J’ai aussi une couverture de survie. En randonnée, elle porte un collier avec une plaque et un numéro d’urgence, ainsi qu’un gilet fluo pour chien. Sur le GR20, elle portait ses propres croquettes dans un petit sac à dos. Au bout de 2 jours, je me suis rendu compte qu’elle marchait différemment, qu’elle était épuisée et qu’elle avait du mal à avancer. Heureusement, un jour de repos et un massage  des pattes l’ont beaucoup soulagée. » 

trekking_chien_matériel

Ce qui m’amène au point suivant : comment organises-tu  les repas en randonnée ? 

« Après le fiasco avec le sac à dos pour chien, j’ai abandonné l’idée de devoir trimbaler des croquettes. Cette année, Helfy suit mon régime. Je veille à ce que ses portions représentent toujours 3 % de son poids et que chaque repas se compose de 1/3 de légumes, 1/3 de viande et 1/3 d’amidon. Pour cette dernière catégorie, je choisis du riz ou du couscous plutôt que des pâtes. Ce n’est pas évident de tout porter, mais une boîte de thon, ça se trouve dans n’importe quel supermarché. » 

Est-ce que Helfy se balade en liberté ?

« Elle marche le plus souvent sans laisse. Je sors la laisse quand nous traversons une réserve naturelle. En Europe, la muselière est malheureusement obligatoire dans de nombreux transports publics. Mais Helfy a ses côtés imprévisibles. Quand elle flaire un animal, elle peut partir comme une fusée. C’est pourquoi je la fais dormir dans la tente. C’est plus chaud pour moi, mais surtout, je n’ai pas envie de la chercher pendant 3 heures avant le début de chaque randonnée. »~ 

La sécurité avant tout ! 

"Partir en randonnée solo avec un chien, dites-vous que c’est comme partir avec un enfant en bas âge. On se préoccupe toujours d’abord du bien-être et de la sécurité de l’animal avant de se mettre soi-même en sûreté. Je ne sais pas où j’en serais aujourd’hui si Helfy avait été un chien peureux. Elle est très entreprenante, même si, parfois, je dois intervenir à temps pour la canaliser. Je sais par exemple que, dans les cours d’eau, elle veut toucher le sol avec ses pattes. Dans ces cas, c’est à moi de lui indiquer ces passages plutôt que de l’envoyer au hasard dans la rivière.

Je n’ai pas vraiment de feuille de route pour les situations d’urgence. Je veille à ce que mon GSM soit toujours chargé et à avoir une batterie supplémentaire. Mon entourage a beaucoup plus peur que moi. Si je devais prendre toutes leurs inquiétudes au sérieux, je serais devenue parano depuis longtemps. Je communique mon itinéraire à l’avance et je me suis procuré un outil de géolocalisation. Je pourrais aussi acheter une bombe lacrymogène pour soulager les consciences, mais je n’en vois pas l’utilité. Je préfère faire confiance à la vie, et c’est dans cet esprit que je veux partir à l’aventure avec Helfy cette année.

Lors de ma randonnée à travers l’Europe, j’espère pouvoir redécouvrir la valeur des choses simples, telles qu’une belle rencontre, une bonne discussion ou cette hospitalité sans réserve avec laquelle certaines personnes nous laissent camper dans leur jardin.

Avec mes récits,  je veux surtout prouver à mon entourage que c’est possible. Les gens me félicitent pour notre « défi », mais je préfère voir les choses différemment. Je suis mon instinct, ni plus ni moins. La vie ne se résume pas au métro-boulot-dodo.~ 

randonnée_avec_son_chien_trekking